Iran Liberté

Dernières infos, articles, opinions et données sur l'Iran

 Un communiqué a été rendu public par le groupe italien d’amitié avec le peuple iranien. Le texte, « Liberté et démocratie pour l'Iran » ; a été inscrit à l'ordre du jour de la réunion du Conseil régional des maires de Vale De Susa en Italie, et approuvé après avoir été discuté par les participants.

Communiqué « Liberté et démocratie pour l'Iran »

Signé par 22 municipalités de la région italienne du Piémont, le communiqué témoigne de la solidarité au soulèvement national du peuple iranien, dénonçant les actes criminels du régime contre les manifestants. Le communiqué déclare également son soutien à la Résistance iranienne et au plan en 10 points de Maryam Radjavi pour le changement démocratique en Iran. Les maires italiens ont également souligné leur soutien au Grand Rassemblement du CNRI, qui se tiendra à Paris (Villepinte) le 30 juin prochain.

Les signataires du communiqué étaient les municipalités d'Almese, Avigliana, Borgone Susa, Brozolo, Bussoleno, Caprie, Caselette, Cianocco, Chianocco, Cusa di San Michelle, Condove, Mattie, Mompantero, Novalesa, San Didero, San Giorio di Susa, Sant'Ambrogio di Torino, Sant'Antonio di Susa, Susa, Susa, Vaie, Venaus, Villar Dora et Villar Focchiardo.

Le communiqué « Liberté et démocratie pour l'Iran » fait état de quatre décennies d'oppression et de crimes cruels du régime des mollahs contre le peuple iranien, écrivant que « plus de 120 000 dissidents du régime iranien et défenseurs de la démocratie et des droits de l'homme ont été exécutés en Iran, les membres de leurs familles étant détenus arbitrairement et soumis à la torture barbare ou même exécutés.

« Suite au décret de Khomeiny à l'été 1988, le régime des mollahs a orchestré des procès simulés pour exécuter plus de 30 000 prisonniers politiques, pour la plupart des membres ou sympathisants de l'OMPI, dans les prisons iraniennes.

Soutenir le soulèvement du peuple iranien

« Amnesty International a considéré le massacre comme un crime contre l'humanité et a demandé que ses auteurs soient traduits en justice. Selon les rapports de l'ONU, le régime des mollahs a le taux d'exécution par habitant le plus élevé au monde.

Malgré cette oppression, le monde a été témoin d'une autre vague de soulèvements et de protestations du peuple iranien en janvier 2018, qui s'est rapidement propagée à plus de 140 villes à travers le pays. Le régime s'est empressé d'adopter de vastes mesures d'oppression pour arrêter le soulèvement.

« Le peuple iranien a montré au monde entier qu'il est plus que disposé à se joindre à sa résistance organisée et à payer le prix d'un changement démocratique de la dictature au pouvoir en Iran et de son remplacement par un système fondé sur la séparation de la religion et de la politique.

« Nous exprimons par la présente notre solidarité au soulèvement du peuple iranien pour la liberté et la démocratie, et déclarons également notre soutien au programme du CNRI pour un changement démocratique en Iran. »

« Nous demandons à la communauté internationale de subordonner ses relations avec le régime des mollahs au respect des droits de l'homme par ce régime, et nous demandons à voix haute la libération de tous les prisonniers politiques en Iran. »

Soutenir le Grand Rassemblement iranien à Paris

« Nous soutenons également le Grand rassemblement iranien, qui doit se tenir le 30 juin à Paris pour promouvoir les revendications du peuple iranien visant à renverser la dictature religieuse et à établir la liberté et la démocratie en Iran. »

Soutenir le plan en 10 points de Maryam Radjavi

« Nous soutenons le plan en 10 points de la présidente élue du CNRI, Mme Maryam Radjavi, qui vise à mettre en place une république démocratique fondée sur la séparation de la religion et du gouvernement, l'égalité des sexes, l'égalité ethnique et religieuse, la non-poursuite de tout programme nucléaire, l'abolition de la peine de mort, la coexistence pacifique et l'engagement envers les règles et conventions internationales, pour assurer la démocratie, le développement et le progrès en Iran et dans le monde. »

« Il est temps pour la communauté internationale de se mettre du bon côté de l'histoire.