Iran Liberté

Dernières infos, articles, opinions et données sur l'Iran

 

Les dirigeants du G7 accueilli par le Canada, se sont engagés samedi à faire en sorte que le programme nucléaire iranien "reste pacifique" dans une déclaration conjointe des alliés américains et européens après le retrait du président Donald Trump d'un accord international.

"Nous nous sommes engagés à garantir en permanence que le programme nucléaire iranien reste pacifique, conformément à ses obligations et engagements internationaux de ne jamais chercher, développer ou acquérir une arme nucléaire", ont déclaré les dirigeants à la fin d'un sommet de deux jours au Canada.

"Nous condamnons tout soutien financier au terrorisme, y compris les groupes terroristes parrainés par l'Iran, et nous appelons l'Iran à jouer un rôle constructif en contribuant aux efforts de lutte contre le terrorisme et de solutions politiques, de réconciliation et de paix dans la région", ajoute la déclaration du G7.

Considérant la menace des missiles balistiques du régime iranien contre la paix et la sécurité internationales, ces sept appellent celui-ci à mettre fin à ses tirs de missiles balistiques et autres activités en violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies - et de tous ses amendements, explique la déclaration.

Téhéran doit s'abstenir de toute action visant à déstabiliser le Moyen-Orient et à mettre fin à la prolifération de sa technologie des missiles.

Lors de sa dernière conférence de presse, le président américain Donald Trump a spécifiquement déclaré que les membres du G7 se sont engagés à empêcher les ambitions nucléaires de l'Iran. " Avec ou sans le G7, les ambitions nucléaires du régime iranien seront contrôlées, aux côtés des efforts internationaux de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, et des individus qui répandent cette idéologie meurtrière", a-t-il ajouté.

Vendredi, Trump avait souligné que le régime iranien a changé son comportement après que les États-Unis se sont retirés de l'accord nucléaire iranien, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC).

Les sanctions que les États-Unis imposeront contre le régime iranien n'ont jamais été vues auparavant, a souligné M. Trump lors de sa conférence de presse de jeudi après sa rencontre avec le Premier ministre japonais Shinzō Abe. M. Trump a ajouté qu'il espère que les dirigeants du régime iranien suivront la voie de la logique, comme l’a fait la Corée du Nord.

En réponse, le président du parlement iranien, Ali Larijani a menacé d’insécuriser le Moyen-Orient.

"Cependant, si le triangle sournois États-Unis – Israël - Arabie saoudite tentent de coincer l’Iran... cela conduira à leur propre insécurité", a dit le chef du Parlement de la théocratie iranienne.