Iran Liberté

Dernières infos, articles, opinions et données sur l'Iran

Événement

 


Le Parisien a écrit qu’après les sanctions imposées par les américains contre l’Iran, ce pays est devenu d,  un Eldorado  à un paria de la communauté internationale.
« Ces termes m’ont touché beaucoup ! Car je vois que les entreprises qui ont été allé à Téhéran à la recherche des biens que les mullahs leurs avait offris, ils sont obligés de retrait de mon pays. Quand les mullahs tuent les jeunes manifestants et chaque jour dérangent les jeunes filles dans les rues , à cause de soi-disant » "mal voilé" «, il faut que les pays occidentaux conditionner les accords financiers au respect des droits de l'homme. Sinon, ils seront les complices des mullahs qui violent les droits de l’homme !

 

 

Après rétablissement des sanctions américains contre le régime iranien, les entreprises françaises sont obligés de quitter l’Iran l’une après l’autre !

La résistance iranienne suivi attentivement la réunion à Singapour entre le président des États-Unis et le dirigeant de la Corée du Nord: Car après dénucléarisation de Corre de nord seulement le régime des mollahs restera sur la table de la communauté internationale! Pour savoir le point de vue de la résistance iranienne jettons un coup d'oil à l'article publié sur le sit du conseil national de la résistance iranienne(CNRI):

 

Les dirigeants du G7 accueilli par le Canada, se sont engagés samedi à faire en sorte que le programme nucléaire iranien "reste pacifique" dans une déclaration conjointe des alliés américains et européens après le retrait du président Donald Trump d'un accord international.

Un « contrôle des ambitions nucléaires » iraniennes?

Selon Donald Trump, le G7 pourrait s'engager à « contrôler les ambitions nucléaires de l’Iran ». Depuis que Washington a décidé de se retirer de l'accord de 2015, par lequel Téhéran acceptait de limiter ses activités nucléaires en échange d'un allègement des sanctions internationales, la perspective d'un nouvel accord s'éloignait. Fin mai, les États-Unis et les pays européens étaient « encore très loin d'un compromis », selon le chef de la diplomatie allemande.

Face à Washington, qui menaçait l'Iran de sanctions « les plus fortes de l’histoire » en cas de refus d'un nouvel accord aux mesures beaucoup plus draconiennes, l'Iran avait également annoncé début juin la mise en route d'un plan visant à augmenter sa capacité d'enrichissement d'uranium. Parallèlement, Téhéran avait commencé à chercher le soutien des autres signataires de l'accord. Et plus particulièrement de la Chine, grande consommatrice de pétrole iranien, et organisatrice de l'Organisation de coopération de Shanghai réunissant dès aujourd'hui la Chine, la Russie, et l'Iran dans le rôle d'observateur.

 

Le Figaro a écrit sur une lettre envoyée des ministres des Finances et des Affaires Étrangères français, allemands et britanniques demandant leurs entreprises présentes en Iran soient exemptées de sanctions par les États-Unis. Voici le court article de Figaro :

Voici un bon article de » le Monde « sur le sort du programme nucléaire Iranien. Après le retrait d, Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien, les responsables Iraniens espéraient le continuer avec les européens. Mais maintenant on voit que les européens ont confronté avec les obstacles sérieux ainsi que les sanctions américaines et le position d’Israël ! Un fragment de cet article :

Le lundi 4 juin 2018, le conseil des droits de l’homme de Nations unies à Genève a présente Javid Rahmani, un militant des droits de l’homme Irlandais- pakistanais et professeur en droit a l’université Brunel de Londres comme son nouvel Rapporteur spécial pour le Conseil des droits de l'homme pour Iran. Selon les rapports diffusés cette présentation sera accepter en 5 juillet, au dernier jour de huitième réunion de conseil des droits de l’homme de Nations Unies à Genève.

Après avoir quitter l'accord nucléaire par Etats- Unis, le régime Iranien espérait continuer avec les pays européens! Mais maintenant ce sont les européens qui retraitent l’un après l’autre d’Iran! Et cette fois, PSA prépare son retrait :

 

Les objectifs de cette marche sont les suivants :
· Protester contre les violations graves et flagrantes des droits humains commises par la dictature religieuse des mollahs en Iran

· Dénoncer les destructions de l’environnement par les organes du pouvoir en particulier les industries liées aux Gardiens de la révolution
· Dénoncer le programme balistique et les ingérences bellicistes des Pasdaran dans la région.